La présence de l'absent RAPON Alain

La présence de l'absent Zoom

" Le ciel avait maintenant séché ses larmes.
De son pas nonchalant, Julien descendit vers les bas quartiers ceinturant le port, reprenant pour la énième fois leur trajet habituel. Ils passaient la première partie de leur nuit à vadrouiller et à faire la tournée des tripots les plus sordides de la ville. Ils aimaient, l'Autre et lui, visiter ces hauts lieux de la déchéance humaine, pour mieux mépriser ce que les hommes biens mis qualifient dans leur pompeux discours de progrès de la civilisation.
" Ainsi commence pour Julien le récit de sa promenade dans la boue de la nuit, en compagnie du rhum et des prostituées, des clochards-poètes et des étoiles, dans les bas-fonds d'un port sans nom de la Caraïbe, où l'Autre, le frère jumeau fou d'amour à rêver d'en mourir, impose sa présence obsédante à son frère survivant. Au fil de la déambulation se ravivant les épisodes des folies adolescentes de ces deux frères, orphelins, fils de famille en rupture, cloués à la condition humaine au milieu du troupeau des victimes dénaturées de l'assimilation bourgeoise ; tous deux chercheurs d'absolu dans ce monde antillais où pèse jusqu'au cauchemar parfois, la présence du regard et de la loi de l'Autre.
Avec ce premier roman, Alain Rapon rend manifeste sa passion du récit, son désir d'échapper au tragique comme à la carte postale, et de briser la distance entre le vécu et l'écriture, en tentant de nous restituer le langage et le décor d'aujourd'hui.

Plus de détails

2708704087

Nouveau produit

disponible

10,10 €

TTC

" Le ciel avait maintenant séché ses larmes.
De son pas nonchalant, Julien descendit vers les bas quartiers ceinturant le port, reprenant pour la énième fois leur trajet habituel. Ils passaient la première partie de leur nuit à vadrouiller et à faire la tournée des tripots les plus sordides de la ville. Ils aimaient, l'Autre et lui, visiter ces hauts lieux de la déchéance humaine, pour mieux mépriser ce que les hommes biens mis qualifient dans leur pompeux discours de progrès de la civilisation.
" Ainsi commence pour Julien le récit de sa promenade dans la boue de la nuit, en compagnie du rhum et des prostituées, des clochards-poètes et des étoiles, dans les bas-fonds d'un port sans nom de la Caraïbe, où l'Autre, le frère jumeau fou d'amour à rêver d'en mourir, impose sa présence obsédante à son frère survivant. Au fil de la déambulation se ravivant les épisodes des folies adolescentes de ces deux frères, orphelins, fils de famille en rupture, cloués à la condition humaine au milieu du troupeau des victimes dénaturées de l'assimilation bourgeoise ; tous deux chercheurs d'absolu dans ce monde antillais où pèse jusqu'au cauchemar parfois, la présence du regard et de la loi de l'Autre.
Avec ce premier roman, Alain Rapon rend manifeste sa passion du récit, son désir d'échapper au tragique comme à la carte postale, et de briser la distance entre le vécu et l'écriture, en tentant de nous restituer le langage et le décor d'aujourd'hui.

Alain Rapon est né le 10 novembre 1950 à la Martinique.
Il est instituteur, entraîneur de football et journaliste sportif.

J'ai compris / Masquer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d'achat et pour réaliser des statistiques de visites.