Kamerun ! Kamerun ! EPANYA YONDO Elolongué

Kamerun ! Kamerun ! Zoom

Dans ce livre que l'auteur dédie à Renée son épouse et à ses deux tantes, il ne chante en fin de compte que la femme-mère, mais surtout la mère première, c'est-à-dire la terre où il est né, son "Kamerun! Kamerun!"

Plus de détails

2708706977

Nouveau produit

disponible

13,60 €

TTC

Dans ce livre que l'auteur dédie à Renée son épouse et à ses deux tantes, il ne chante en fin de compte que la femme-mère, mais surtout la mère première, c'est-à-dire la terre où il est né, son "Kamerun! Kamerun!"

Elolongué Epanya Yondo est né en 1930 au Cameroun.
Il perdit très tôt sa mère, et dès 1946, pour poursuivre ses études, il débarque à Paris dans le tumulte de l'après-guerre. Les idées de liberté, d'indépendance germaient et hantaient les esprits rebelles qui affirmaient " que la lune brillera malgré le galop des tempêtes [...] et qu'il fallait arracher le voile épais d'un passé de faux maîtres briseurs d'étoiles. " Au contact d'Alioune Diop, Aimé Césaire, David Diop (son cousin) et tant d'autres intellectuels fréquentés, Elolongué Epanya Yondo - esprit très libre - s'investissait dans le combat politique en militant à l'Union des Populations du Cameroun (UPC) ; et dans l'écriture, notamment par la poésie qu'il pratiqua aussi en douala, sa langue maternelle.
C'est en 1960 que fut publié pour la première fois Kamerun ! Kamerun ! aux éditions Présence Africaine. Dans ce livre qu'il dédia à Renée son épouse et à ses deux tantes, il ne chanta en fin de compte que la femme-mère, mais surtout la mère première, c'est-à-dire la terre où il est né, la terre des ancêtres, son " Kamerun ! Kamerun ! ", sa patrie. C'est à soixante-huit ans qu'il s'est endormi définitivement.

J'ai compris / Masquer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d'achat et pour réaliser des statistiques de visites.