Une aube incertaine KONATE Moussa

Une aube incertaine Zoom

Il s'agit de la rencontre entre deux hommes : Georges et Pierre. L'un est un être ordinaire et l'autre, un prêtre. Ce que tente ici de réaliser Moussa Konaté, dans son deuxième roman et d'une façon originale, c'est de situer la rencontre, non point au niveau de l'opposition religieuse, mais davantage au niveau de la confrontation mentale... "... l'irruption est violente, elle s'accompagne de lueurs qui paralysent l'esprit " ! Tout tourne autour de l'exhumation d'un souvenir d'enfance. Georges porte en stigmate l'acte subversif perpétré par son père qui avait osé porter sa main sur la personne du Roi. De là découle une série d'événements qui sont comme autant d'épreuves que subit Georges et qui disent l'énorme prix qu'il doit payer aux chaînes du servage. Moussa Konaté instruit le procès de l'autorité, il instruit le procès de toute forme d'asservissement (qu'elle soit d'origine religieuse ou autocrate) ! Moussa Konaté s'engage surtout dans une forme d'écriture nouvelle faisant de la narration la charpente même du récit.

Plus de détails

2708704591

Nouveau produit

disponible

10,60 €

TTC

Il s'agit de la rencontre entre deux hommes : Georges et Pierre. L'un est un être ordinaire et l'autre, un prêtre. Ce que tente ici de réaliser Moussa Konaté, dans son deuxième roman et d'une façon originale, c'est de situer la rencontre, non point au niveau de l'opposition religieuse, mais davantage au niveau de la confrontation mentale... "... l'irruption est violente, elle s'accompagne de lueurs qui paralysent l'esprit " ! Tout tourne autour de l'exhumation d'un souvenir d'enfance. Georges porte en stigmate l'acte subversif perpétré par son père qui avait osé porter sa main sur la personne du Roi. De là découle une série d'événements qui sont comme autant d'épreuves que subit Georges et qui disent l'énorme prix qu'il doit payer aux chaînes du servage. Moussa Konaté instruit le procès de l'autorité, il instruit le procès de toute forme d'asservissement (qu'elle soit d'origine religieuse ou autocrate) ! Moussa Konaté s'engage surtout dans une forme d'écriture nouvelle faisant de la narration la charpente même du récit.

Moussa Konaté est né en 1951 à Kita, au Mali. Diplômé en lettres de l’Ecole normale supérieure de Bamako, il a enseigné plusieurs années le français, au lycée, avant de se consacrer à l’écriture. Après avoir quitté la fonction publique malienne, il publie en 1981 son premier roman, Le Prix de l’âme ; petit à petit se met alors en place un embryon d’œuvre comprenant des romans, des nouvelles (Le Casier judiciaire), des pièces de théâtre, (Un appel de nuit), des essais (Mali : ils ont assassiné l’espoir), des contes (Sitan, la petite imprudente)…

En 1997, Moussa Konaté devient le premier écrivain éditeur du Mali en créant les éditions Le Figuier, qui œuvrent à la diffusion du savoir au sein du monde rural à travers des publications en langues nationales du Mali. Influent ambassadeur de la littérature de son pays, il est codirecteur du festival Etonnants Voyageurs de Bamako.

Touche-à-tout au style simple mais précis, Moussa Konaté s’est tourné vers le polar dans ses derniers romans : L’Assassin du Banconi suivi de L’Honneur des Keita (2002), L’Empreinte du renard (2006) et La Malédiction du Lamantin (2009) s’attachent à suivre le duo d’enquêteurs formé par le commissaire Habib et l’inspecteur Sosso, à la découverte des cultures maliennes.

Moussa Konaté partage aujourd’hui son temps entre Bamako et Limoges, où il a créé en 2006 la maison d’édition Hivernage.

J'ai compris / Masquer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d'achat et pour réaliser des statistiques de visites.