Le Marxisme devant les sociétés africaines contemporaines SINE Babacar

Le Marxisme devant les sociétés africaines contemporaines Zoom

Dans Impérialisme et théories sociologiques du développement, Babacar Sine a tenté une critique des catégories idéologiques à travers lesquelles la sociologie dite " développementaliste " analysait les sociétés qualifiées, avec réalisme, de périphériques.
Avec ce nouvel ouvrage : Le marxisme devant les sociétés africaines contemporaines, il poursuit son effort de clarification théorique des concepts marxistes, voire du marxisme lui-même, tels qu'engagés dans les diverses lectures des situations africaines contemporaines, et les différentes volontés de les transformer. Quelle est la validité théorique de ces lectures, depuis Nkrumah, Cabral, Senghor, Nyerere, jusqu'à celles des marxistes auto-proclamés ? C'est là l'objet de cet essai.
La conviction de Babacar Sine reste que le " marxisme africain " est à l'état d'inélaboration théorique pour de multiples raisons. Certaines lui paraissent essentielles : d'une part, la question des spécificités africaines, qui n'est correctement traitée ni à gauche, ni à droite, d'autre part, le caractère usé de certains schémas théoriques qui limitent les recherches des marxistes africains en les empêchant de s'ouvrir à l'exercice d'une pensée qui leur soit propre.

Plus de détails

2708704230

Nouveau produit

disponible

12,40 €

TTC

Dans Impérialisme et théories sociologiques du développement, Babacar Sine a tenté une critique des catégories idéologiques à travers lesquelles la sociologie dite " développementaliste " analysait les sociétés qualifiées, avec réalisme, de périphériques.
Avec ce nouvel ouvrage : Le marxisme devant les sociétés africaines contemporaines, il poursuit son effort de clarification théorique des concepts marxistes, voire du marxisme lui-même, tels qu'engagés dans les diverses lectures des situations africaines contemporaines, et les différentes volontés de les transformer. Quelle est la validité théorique de ces lectures, depuis Nkrumah, Cabral, Senghor, Nyerere, jusqu'à celles des marxistes auto-proclamés ? C'est là l'objet de cet essai.
La conviction de Babacar Sine reste que le " marxisme africain " est à l'état d'inélaboration théorique pour de multiples raisons. Certaines lui paraissent essentielles : d'une part, la question des spécificités africaines, qui n'est correctement traitée ni à gauche, ni à droite, d'autre part, le caractère usé de certains schémas théoriques qui limitent les recherches des marxistes africains en les empêchant de s'ouvrir à l'exercice d'une pensée qui leur soit propre.

J'ai compris / Masquer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d'achat et pour réaliser des statistiques de visites.