L'État post-colonial : facteur d'insécurité en Afrique TSHIYEMBE Mwayila

L'État post-colonial : facteur d'insécurité en Afrique Zoom

Cet essai est un effort d'analyse sur une question centrale du devenir collectif des sociétés et des peuples africains. Par une étude originale, l'auteur rompt avec l'approche africaniste. Il montre que l'échec de la tentative de construction de l'Etat en Afrique est une véritable tragédie, car la survie de l'Etat postcolonial qui en résulte - ce qui n'est pas le moindre des paradoxes - se réalise au prix de l'anéantissement des capacités de survie (forces productives), des capacités de cohésion (forces culturelles), des capacités d'action (forces de défense) des pays dont il a, hélas, la charge de conduire le destin. Il s'ensuit l'agonie au quotidien des communautés et des individus, la dislocation des chaînes de solidarité et de conscience collective, et surtout le sentiment pour la majorité du peuple de ne rien valoir, à cause du dénuement matériel et moral absolu dans lequel il vit. Instruit par ces faits, l'auteur soutient que l'éveil de l'Afrique, c'est-à-dire la libération des énergies des collectivités et des individus aujourd'hui gaspillées, passe impérativement par la disparition de l'Etat postcolonial et la naissance d'un Etat nouveau : l'Etat-Espace. Instance d'invention et d'innovation sociale, l'Etat-Espace se veut être l'expression transcendante de la réconciliation de l'Etat postcolonial sans Nation et des Ethnies-Nations sans Etat. A cette condition, conclut l'auteur, émergeront partout en Afrique les patries des droits de l'homme et les nations des hommes libres, tenants et aboutissants de tout progrès individuel et collectif librement consenti.

Plus de détails

2708705377

Nouveau produit

disponible

17,30 €

TTC

Cet essai est un effort d'analyse sur une question centrale du devenir collectif des sociétés et des peuples africains. Par une étude originale, l'auteur rompt avec l'approche africaniste. Il montre que l'échec de la tentative de construction de l'Etat en Afrique est une véritable tragédie, car la survie de l'Etat postcolonial qui en résulte - ce qui n'est pas le moindre des paradoxes - se réalise au prix de l'anéantissement des capacités de survie (forces productives), des capacités de cohésion (forces culturelles), des capacités d'action (forces de défense) des pays dont il a, hélas, la charge de conduire le destin. Il s'ensuit l'agonie au quotidien des communautés et des individus, la dislocation des chaînes de solidarité et de conscience collective, et surtout le sentiment pour la majorité du peuple de ne rien valoir, à cause du dénuement matériel et moral absolu dans lequel il vit. Instruit par ces faits, l'auteur soutient que l'éveil de l'Afrique, c'est-à-dire la libération des énergies des collectivités et des individus aujourd'hui gaspillées, passe impérativement par la disparition de l'Etat postcolonial et la naissance d'un Etat nouveau : l'Etat-Espace. Instance d'invention et d'innovation sociale, l'Etat-Espace se veut être l'expression transcendante de la réconciliation de l'Etat postcolonial sans Nation et des Ethnies-Nations sans Etat. A cette condition, conclut l'auteur, émergeront partout en Afrique les patries des droits de l'homme et les nations des hommes libres, tenants et aboutissants de tout progrès individuel et collectif librement consenti.

Mwayila Tshiyembe est Docteur d'Etat en Droit, diplômé des Hautes Etudes Internationales, diplômé d'Etudes Approfondies en Science Politique, ancien journaliste, Professeur Associé à l'Université de Lubumbashi (Zaïre), Chargé de Conférence au Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques de Paris, Directeur de l'Institut Panafricain de Géopolitique, prépare un doctorat d'habilitation en Science Politique.

J'ai compris / Masquer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience d'achat et pour réaliser des statistiques de visites.